Le métier d'archéologue, entre imaginaire et réalité

Entre fiction, clichés et stéréotypes, on vous propose un petit aperçu de ce métier autant fascinant que méconnu.

Le cinéma, la bande dessinée, l’art et la littérature ont nourri un imaginaire sur le métier d’archéologue. Entre fiction, clichés et stéréotypes, on vous propose un petit aperçu (non exhaustif) de ce métier autant fascinant que méconnu.

Notre responsable du Musée Segeta vous a concocté un florilège de souvenirs de chantiers archéologiques dans toute la France, afin d'illustrer avec beaucoup d'autodérision le métier d'archéologue.

Quand on parle d’archéologie, la plupart du temps, nous pensons à un personnage muni d'un chapeau, d'un fouet et d'un pinceau, partant à la recherche de trésors et de mondes perdus, dans un décor désertique ou une forêt luxuriante, où il devra combattre des prédateurs et résoudre des énigmes, au péril de sa vie.

L’archéologie fait partie intégrante de notre quotidien. Les témoins du passé sont à portée de nos yeux chaque jour ou invisibles et enfouis sous chacun de nos pas.

L’archéologue a pour mission principale d’étudier les civilisations qui nous ont précédées, de la Préhistoire à l’époque contemporaine, à travers la découverte, la documentation et l’étude des vestiges matériels du passé.

Il se doit d’être polyvalent et intervient autant sur le terrain lors des fouilles, en tenue de chantier (très sexy), bravant le vent, la pluie, la canicule et l’hiver glacial, qu’au bureau et en laboratoire lors des études (avec une bonne tasse de chocolat chaud). Chaque jour est une découverte et réserve son lot de surprises.

L'archéologue dispose d’un arsenal d’outils qu’il est toujours prêt à dégainer, de la truelle (on gratouille mais avec méthodologie !), en passant par la pioche (ça muscle), l’appareil photo (une petite pose svp), ou encore le carnet à dessins. Il n’agit pas seul et est toujours entouré d’autres spécialistes.

Le métier n’est pas sans risque, entre la lutte contre des insectes en tout genre, le tétanos, la proximité avec l’intimité de nos ancêtres (latrines bonjour), la cohabitation avec Oscar le squelette, respirer de la terre toute la journée (mangez 5 fruits et légumes par jour, ils nous disent) ou encore le sauvetage de mulots, les archéologues ont leur lot de rebondissement et d’adrénaline.

L’archéologue observe, décrit, dessine, compile et analyse les données recueillies, afin de décrypter les traces laissées par les sociétés passées et ainsi nous permettre d’en apprendre davantage sur leur organisation, leurs modes de vie et leurs pratiques.

L’archéologie ne s’arrête pas à la fouille et à l’étude des données mais permet également de questionner notre rapport au passé et à nos origines, de sauvegarder la mémoire et de transmettre un héritage aux générations futures.

Est-ce que le métier d’archéologue vous fait toujours autant rêver ?

Suivez-nous pour en découvrir encore plus sur l’archéologie

 

Photographies : souvenir de chantiers archéologiques en France © A. Delécolle

Réalisation ads-COM